mercredi 17 février 2010

I am a motherfucker: une vidéo qui ranime les tensions raciales aux E.U



Hier en après midi, une bagarre a éclaté entre un sexagénaire et un jeune noir dans un bus de Oakland, Californie. La conversation s'est envenimé après que l'homme de 67 ans ait demandé à son cadet combien il prenait pour lui cirer les pompes. "How much you charge me for a shoe shine? Le jeune homme énervé par l'insulte ( à connotation raciste) aurait alors demandé au plus vieux de bouger ses fesses ailleurs "Take your ass back up there".

Puis c'est l'escalade, le sexagénaire encore bâti comme une armoire à glace et arborant fièrement un t.shirt "I am a motherfucker" s'en va vers l'avant pour éviter l'altercation, mais le jeune homme le suis et tente de le frapper. Un geste de trop qu'il regrettera surement toute sa vie car le vieil homme avait encore quelques notions de close combat à lui enseigner.... De plus, il était gaucher, un avantage certain à la boxe.

La police de Oakland a révélé depuis que le vieillard n'était pas un inconnu de ses services . Tom Slick, aka Vietnam Tom, aka epic beard man, Thomas Bruso de son vrai nom a déjà été arrêté l'année dernière et passé au teaser lors d'un match de baseball, la vidéo ayant fait elle aussi le tour de la toile (voir archives ici). L'homme est considéré comme mentalement instable est très dangereux.



Bref, l'histoire en serait resté là si quelqu'un de mal intentionné n'avait pas filmé la scène , la vidéo a fait le tour d'internet en quelques heures à peine. Ce matin les photos les plus notées sur Reddit et Digg faisaient mention de l'incident voir le caricaturait. Oui, nous sommes bien à l'heure du remix.

L'histoire soulève beaucoup de questions aujourd'hui sur les médias sociaux et ravivent les tensions raciales aux états-unis. Il suffit pour s'en rendre compte de lire les commentaires racistes sur youtube qui n'ont pas encore été modérés: "fuck niggers", "dumb ass niggers running there mouth and get fucked up" etc... Des commentaires pas subtiles qui rendent compte toutefois d'une frustration latente de la part de certains jeunes blancs à l'égard de leur compatriotes afro-américains.

Une frustration qui trouve dans cet incident un moyen de se montrer au grand jour. En prenant fait et cause pour le vieil homme, ces personnes défendent par la même occasion leur identité blanche. Beaucoup de commentaires, applaudissant le geste en le justifiant par la légitime défense, cachent mal une certaine satisfaction d'avoir vu un fier américain blanc servir une correction à un jeune punk noir. Dans ce contexte, pas étonnant que le sexagénaire - stéréotype de l'ancien du vietnam,- soit devenu en quelques heures seulement un symbole du "re-empowerment" blanc face à la menace des noirs issus du ghetto, une quasi légende que les groupes racistes essaient de se réapproprier. Wasp is back.

2 commentaires:

amyamuo a dit…

le clean & safe à la fin, très ironique.

Anonyme a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=ni08RoIh5jo Ce mec pleure quand même à cause du combo Vietnam/Maman morte. Je ne sais plus quoi penser.