mardi 5 janvier 2010

Entrevue avec Silly Kissers...

L'entrevue qui suit aurait dû être publiée chez Vice à une époque où la neige n'était toujours que chose du futur. Les circonstances ont fait que l'article n'a jamais pu être publié et l'on m'a donné l'autorisation de le publier ici. Je n'y change rien, un peu par soucis de transparence et beaucoup par paresse.

____________________________________________

Avez-vous remarqué? Il n’y pas juste des nouvelles pistes cyclables à Montréal, on a aussi installé plein de passages pour piétons réservés EXCLUSIVEMENT aux bands! C’est fou de même! Pas moyen de traverser la rue, d’aller pisser ou de se décrotter le nez sans qu’un nouveau band nous interrompe. Je me suis donc ouvert un tout nouveau compte épargne pour être en mesure d’assister aux millions de shows qu’il y a chaque soir dans la grande métropole culturelle où les frontmen aux gros frames noirs se multiplient plus vite que les mouches à fruits de ma cuisine. Silly Kissers, un band formé de néo-montréalais venus des plus beaux coins de l’Amérique du Nord (Nouveau-Brunswick, Edmonton et New York) se démarquent haut la main parmi tous ces beaux gens qui font du bruit plus ou moins harmonieux. Dès la première écoute, plusieurs images nous viennent en tête, et c’est assez difficile de les démêler, alors ça donne une définition plutôt complexe : ça sonne un peu pas mal muzak/j'ai sauvé la princesse dans mario 2/la toune r'n'b quand pierre lambert pis linda se frenchent. Et pour la première fois de ma vie, j’ai entendu des couleurs. Beaucoup de teintes de pastel. Je me suis entretenu avec Jane et David et on a enregistré ça sur garageband avec un métronome pis beaucoup de reverb.

Vice
Est-ce que c’est votre plan de devenir millionaires?

Jane
Oui… on a un plan étalé sur 5 ans.

Vice
C’est toujours les pires plans…

David
Je veux faire du cash pour pouvoir quitter l’école et aller en Afrique.

Vice
En Afrique?

David
Non, c’est vrai, et je veux vendre des chèvres là-bas.

Vice
Pardon?

David
À chaque Noël, à la place de donner des cadeaux à tout le monde, mon grand-père, de la part de chacun des membres de la famille, envoyait une chèvre à quelqu’un en Afrique… Donc je suis un donneur de chèvres.

Vice
Il faisait vraiment ça?

David
Oui (rires)…

Vice
D’où viens-tu?

David
Je viens d’Edmonton…

Vice
Ah… je comprend. T’es d’Edmonton aussi? C’est comme ça que vous vous connaissez?

David & Jane
Oui.

Vice
Et où trouve-t-on les gens les plus intéressants? Au Nouveau-Brunswick, à New York ou à Edmonton?

Jane
C’est probablement le gars de New York…

David
C’est celui qui a le moins de choses à dire mais c’est le plus intéressant.

Vice
Je connaissais seulement le nom de votre band et j’ai écouté les chansons pour la première fois hier soir. Et je me suis dit « ouin, c’est pas mal coloré ! » Je n’arrivais pas à mettre mon doigt sur les influences musicales mais j’ai vu plein de couleurs!

Jane
Cool!

Vice
Sérieusement! Je voyais plein de couleurs pastels et fluos et je me suis dit que vous étiez comme une boîte Crayola… Est-ce que les couleurs vous inspirent ou alors est-ce que je suis dans le champs?

Jane
Ben disons qu’on ne s’assied pas en rond en pensant « bleu »!

David
J’aime beaucoup le mauve et le jaune combinés. Ça a peut-être inspiré plusieurs de nos chansons…

Jane
On a un vidéo qui est très coloré…

Vice
Une de vos chansons m’a semblé ressortir du lot. C’était Everybody Cries. Elle est vraiment très bonne et j’aime beaucoup la voix…

David
Oui la voix est vraiment bonne… Ce n’est pas moi qui chante sur cette pièce mais une fille m’a accosté un soir dans un bar en me disant qu’elle aimait beaucoup ma façon de chanter sur ce morceau…

Vice
Tu lui as dit que c’était toi?

David
Non…

Vice
T’aurais dû!

David
En fait j’aurais pu, oui…

Vice
Aimez-vous les jeux vidéos? Parce qu’en écoutant votre musique, ça me faisait parfois penser à la musique des vieux jeux vidéos.

David
Notre claviériste adore les jeux vidéos… Je crois qu’il aimerait bien composer de la musique de jeux vidéos un jour…

Vice
(rires)

Jane
Ça fait de lui un très bon claviériste parce que les mélodies sont assez difficiles et il est capable de les jouer très vite.

Vice
Planifiez-vous écrire des chansons de plus en plus rapides?

David
Oui. On va devenir un espèce de band de speed metal avec des claviers très colorés…

Vice
Avez-vous une couleur préférée?

Jane
Je ne suis pas quelqu’un qui a tellement de préférences…

David
Je n’aime pas la couleur peau.

Vice
Le crayon couleur peau était vraiment plate… Personne ne l’utilisait tellement.

Jane
J’aimais les crayons Mr.Sketchy parce qu’ils sentaient quelque chose… Le crayon melon-d’eau, c’était lui mon crayon couleur peau alors tous les bonhommes que je dessinais étaient rose fluo. Peut-être que ça en dit long sur notre musique! (rires)

David
Je pense que oui… Tu chantes dans ces teintes. Il paraît que certaines personnes peuvent entendre les couleurs.

Jane
C’est vrai!

David
Entends-tu les couleurs?

Vice
Je le croyais bien hier soir! Je pouvais bien voir la chambre de mes parents en 1988.

Jane
Ça fait du sens.

Vice
Vous faites vraiment de la musique de chambre.

David
Je me demande s’il y a plus de couleurs que de chiffres…

Vice
Il y a plus de couleurs que de lettres…

David
Mais il n’y a pas de couleurs qui commencent par Z.

Vice
Il devrait y avoir une couleur Zèbre. Ça ferait un bon crayon. Comme ça quand tu veux dessiner un zèbre t’as juste besoin d’un seul crayon…

Jane
Ça serait cool. Il y avait le crayon arc-en-ciel qui avait toutes les couleurs combinées et ça donnait juste du brun.

David
Mais j’ai une idée! Tu fais un tube comme un crayon à bille et quand t’écris, ça active un mécanisme dans le tube qui laisse échapper du noir et du blanc en alternance et ça donne un crayon-zèbre. Mais tu dois dessiner sur du papier noir.

Jane
Ou alors, on peux simplement utiliser un stylo qui ne fonctionne pas très bien.

Vice
Et ensuite on vend les stylos brisés en disant que c’est des crayons-zèbres.

Jane
J’ai l’impression que cet interview n’aura pas beaucoup de substance…

Vice
C’est pour Vice…

Jane
(rires) C’est assez bon pour Vice!



Écoutez Silly Kissers sur leur Myspace



Aucun commentaire: