mardi 19 janvier 2010

Douchebag Anthem

"Cette guidette couche vraiment avec douche qui bouge" Jimmy Pelchat


Petite anecdote: samedi soir, Mathieu Baron, ex gagnant de Loft Story entre à la Rockette (bar garage/punk de Montreal) vers 2h30, habillé en Ed Hardy, caquette sur le côté, muscle apparents, il se dirige vers notre amie, ancienne assistante de production de l'émission de téléréalité et lui dit: "Les gens s'habillent bizarre ici!" Cette anecdote, drole, de notre côté du mur, résume à elle seule cet article...

Le douchebag est devenu la nouvelle personne dont on rit dans les milieux mondains, et c'est pour le mieux. Le terme, qui fait référence à l'origine à un outil médical servant à faire des lavement colo-rectals, désigne aujourd'hui un être hybride symbolisant l'union entre le mannequin gay-friendly Calvin Klein des années 90, le sportif professionnel qui a quitté l'école trop tôt et le mauvais gout bling-bling, superfétatoire et vulgaire de la culture Clubbing.


Le douchebag a une utilité sociale et identitaire: c'est une figure spéculaire (miroir) et oppositionnelle à laquelle le jeune urbain cool et indie (le hipster) se confronte systématiquement pour se rassurer.

Sur le spectre des identités, le douchebag est l'altérité totale du hipster sur tous les sujets de discussion possibles: musique (indie/rock FM et eurodance), mode (American Apparel/Ed Hardy), rapport au corps (absence de muscle, réserve par rapport au maquillage/culte du corps entrainé, bronzage, maquillage), lecture (lecture/discussion sur chatroulette), mode de locomotion (pieds, vélo/auto). Seul chose en commun : les tatoos, quoique les thèmes diffèrent largement (thématique japonaise, rétro ou abstraite/fils barbelés)...

Pour rendre hommage à ce personnage haut en couleur, plusieurs artistes on décidé de prendre la plume et d'énoncer les stéréotypes; c'est le cas de Pelep Pelep Pelep alias Stephane Pelichet, un énième clone de Omnikrom (sur cette pièce du moins). Petite descente à Saient Léonard, au Fuzzy de Brossard et au pink de Laval, en voiture (pimpées)!





Aucun commentaire: