samedi 12 septembre 2009

Anna, Michael et Kurt

Combien de personnes ont connu des querelles à la suite du décès d'un proche? Combien de familles se sont disputé la succession d'un parent parce qu'elle avait été mal planifiée? Pour le commun des mortels, la succession demeure généralement assez simple lorsque le climat familial le permet: on divise tout de façon plus ou moins équitable, on s'entend pour racheter les parts d'une propriété ou d'une entreprise, ou alors on les vend. La perte d'un être cher est une épreuve assez difficile en soi, inutile de l'allourdir davantage à coups de disputes.

Les choses prennent souvent des allures de romans-savons lorsque des fortunes sont en jeu. Et s'il s'agit, par dessus le marché, de figures publiques, les disputes prennent des proportions démesurées. En août 1995, le milliardaire J. Howard Marshall, qui avait fait fortune dans l'industrie pétrolière, meurt, laissant dans le deuil ses deux fils et sa troisième femme, Anna Nicole Smith, Playmate of the Year 1993 et qu'il avait épousé treize mois plus tôt. Dans son testament, J. Howard Marshall laissa tout à son fils E. Pierce Marshall, et rien, ni à son autre fils James Howard Marshall III, ni à Smith. Des procédures légales furent entamées dans les semaines suivant le décès de Marshall, au grand plaisir des médias du monde entier. L'affaire n'a toujours pas été réglée, et ce, malgré le décès de deux de ses acteurs les plus importants: E. Pierce Marshall et Anna Nicole Smith.



Le 25 juin dernier, c'était au tour du King Of Pop de s'éteindre. À moins d'habiter au fin fond de nulle part, de vous nourrir de racines, d'eau fraîche et de rêves, vous en aurez déjà fait une indigestion. La dépouille du Roi n'était pas encore refroidie que déjà, les disputes au sujet de sa succession faisaient les manchettes.


Le Roi du Grunge (n'en déplaise à ses fans) connut le même sort et pour certains, sa mort demeurera toujours un mystère. Suicide ou meutre? Qu'importe. La dispute qui nous intéresse concerne sa succession. Selon certains, celle-ci prendrait sa source dans la répartition des royautés parmi les membres du groupes, puisque suivant la sortie de Nevermind, Cobain menaça de quitter le groupe si les autres membres refusaient de revoir le partage de celles-ci, qui se faisait, jusque là, de façon égale. Cobain obtint finalement 91% des royautés, laissant le reste à Dave Grohl et à Krist Novoselic qui s'empressèrent de pointer du doigt la femme de Cobain, Courtney Love, et l'influence qu'elle exerçait sur celui-ci. En somme, rien de bon pour reserrer les liens entre ses successeurs au moment de sa mort. Mais si l'histoire nous a appris une chose, c'est qu'il faut une cause commune pour unir de vieux ennemis, et la compagnie de production de jeux vidéos Activision semble bien avoir trouvé la manière de réconcillier les successeurs de Kurt Cobain en lançant leur dernière édition de la série Guitar Hero le 1er septembre dernier. Les trois succésseurs auraient donné leur accord pour que la compagnie fasse de Kurt Cobain l'un des personnages du jeu, pensant que les joueurs ne pourraient utiliser le Kurt virtuel que pour jouer les pièces Smells Like Teen Spirit et Lithium. Or, ce n'est pas le cas, puisqu'une fois débloqué, le personnage peut interpréter toutes les pièces inclues dans le jeu... y compris les pièces de Bon Jovi et d'autres artistes que l'on verrait mal Kurt Cobain interpréter. Grohl, Novoselic et Love ont donc manifesté leur désaccord avec la décision de rendre le personnage de Kurt Cobain si accessible, en donnant pour raison principale que le principal intéressé n'aurait jamais accepté d'être associé à certains des artistes qui sont inclus dans la bande originale du jeu.


Mais qu'est-ce qu'on en a à foutre en fait? Comment peut-on spéculer sur l'opinion qu'aurait eu Kurt Cobain de ce jeu aujourd'hui? Au moment de sa mort, plusieurs personnes plus ou moins près du groupe s'entendaient pour dire que les jours de Nirvana étaient comptés. La mort de Kurt Cobain, comme celle des autres Hendrix, Morrison et cie laisse le souvenir de rock stars marginales, détachées et profondément anti-establishment, précisément parce qu'ils sont morts jeunes. Or, si Kurt Cobain était toujours vivant aujourd'hui, quelle certitude avons nous qu'il n'aurait pas rejoint les rangs d'autres musiciens de sa génération comme Chris Cornell, Billy Joe Armstrong ou Dexter Holland, acceptant volontiers de se prêter au jeu de la popularité ou se résignant simplement à tirer davantage profit de son image de rock star. Peut-être aurait-il eu un sens de l'humour plus affiné que celui de ses anciens collègues et de sa femme. Peut-être aurait-il apprécié l'absurdité de se voir interpréter les succès de Bon Jovi. Je suis aussi un fan de Nirvana, et je suis convaincu que si Kurt Cobain était aussi je-m'en-foutiste que l'on se plaît à le croire, il n'aurait accordé aucune importance à sa participation à Guitar Hero 5.

Voici d'ailleurs sa performance (la dernière minute de la vidéo vaut tout l'or du monde).

Aucun commentaire: