vendredi 7 août 2009

LOU: starmaker et roi de la pop Kleenex


Plastic Bertrand n'a jamais chanté en public, cela semble évident, ce qui l'est un peu moins c'est le fait qu'il n'aurait jamais chanté du tout...

La petite histoire est raconté par le producteur/compositeur belge Lou de Pryck dans son autobiographie intitulé Lou ça plane pour moi. En 1977, en pleine mode Punk, il cherche un visage vendeur pour vendre sa réinterprétation de Jet Boy Jet Girl du groupe Elton Motello . cette réinterprétation est bien moins controversé que la première, jugée pornographique par la critique (on y entend "he gives me head").

Lou Deprick raconte dans son livre avoir lui même enregistré le morceau (et les suivants) et s'eêtre servi du visage de Roger Jouret, qui jouait du drum dans le groupe punk Hubble Bubble pour représenter le titre sur le spochettes de disque. Lou Deprick se considère comme un star maker qui aurait construit le personnage de Plastic Bertrand de toute pièce, "J'ai composé, produit et chanté ses 4 premiers albums [...] "J'ai chanté à sa place, tout le monde sait ça! De 1976 jusqu'en 1980."

Après être allé en justice pour réclamer d'être également reconnu comme l'interprète du titre et de quatre albums de Plastic Bertrand entre 1977 et 1981, il ets finalement débouté car Plastic Bertand fut le seul à avoir pu montrer un contrat le liant au producteur original RKM. "La décision légale est que Plastic Bertrand a le droit de toucher les Royalties. Aucun juge n'a jamais dit qu'il était le chanteur original" (msn Belgique)

1 commentaire:

L'Homme Scalp a dit…

Intéressant. Ma série sur la chanson Ça plane pour moi a donné lieu des commentaires de la part de la la fille de Nobby Goff. À lire ici :

http://scalp.plaxmol.com/2008/03/15/une-furieuse-envie-de-pogo/#comments

D'autres parts, je ne vois pas d'objection à ce que vous vous serviez de mon lien pour la chanson Jet Boy Jet Girl, mais j'aurais apprécié un lien vers ma page L'HOMME SCALP.

Bonne journée à vous!