mardi 18 août 2009

Le plus grand groupe du monde


Ça n’arrête jamais ces sondages, il faut toujours qu’il y en ait un quelque part. Notre société semble atteinte d’une furieuse manie comptable, on veut savoir en temps réel et sur tous les sujets imaginables, combien de personnes vont répondre par x, y ou z. Curieuse manie.

Sur internet, on trouve une avalanche de sondage répondant à la question « quel est le plus grand band du monde? » Il semble que la question (que tout le monde se pose en se levant le matin) ait suscité un regain d’intérêt après que l’énervant chanteur de Coldplay, Chris Martin, ait déclaré sans aucune ironie, que son groupe était un des sept meilleurs au monde.

Un consensus se fait assez naturellement quand l’on demande quel a été le plus grand groupe de l’histoire ; les Beatles étaient les plus grands. C’est comme ça, depuis notre plus tendre enfance, et à moins d’avoir eu des parents autistes, on nous a toujours dit que les Beatles avaient été les plus grands ( et que Yoko Ono était venue tout gâcher). Cependant, comme le disait Marcel Boulanger à propos des dandys, on peut dire qu’il n’y aura plus de Beatles, « Le monde où l’on brille est trop vaste, trop encombré et trop dispersé, maintenant pour qu’une suprématie indiscutée puisse s’y établir ». Autrement dit, il n’y aura plus de Beatles parce que le système médiatique qui a produit les Beatles était encore limité et l’offre culturelle minimale.

Aujourd’hui tout le monde est devenu un média, les gouts (même si des tendances se forment et se déforment) n’on jamais été autant éclatés et il n’y a peut-être jamais autant eu de musique produite. L’argument classique selon lequel les gens seraient tous des suiveurs écoutant la même chose ou que pire, toute cette musique ne serait en fait qu’un même produit n’est plus tenable empiriquement. Il n’est plus soutenu que par quelques intellectuels qui ont besoin de sentir qu’ils sont encore à l’avant garde du gout… Dans ce grand maelstrom médiatique où des milliers de groupes sont en concurrences, certains noms ressortent toutefois assez souvent (ici en occident) : U2, Radiohead, the Rolling Stones…

Mais au fait, sur quels critères peut-on élire le plus grand groupe du monde ? Pour Michael Hann du Guardian, il n’y en a pas. Les ventes de disques ? Non, à moins que vous acceptiez que la bande-son du film Bodyguard (le 7e album le plus vendu dans le monde) soit le 7e meilleur album de tous les temps. Les récompenses ? Les victoires de la musique en France ou les Grammies ont-ils une autre fonction que de voir l’industrie du disque s’auto congratuler ? L’influence ? Comment ça se calcule au juste l’influence, surtout depuis qu’on vend les chansons sur itunes et que plus personne ne prend le temps de lire les dédicaces des groupes dans les pochettes (faisant autrefois souvent référence aux groupes et aux artistes qui les avaient influencés).

Pour Michael Hann, le meilleur groupe, c’est ton préféré ; pour nous ? On s’en fou un peu non ? (Arcade Fire)

Aucun commentaire: