jeudi 12 mars 2009

Little people in Little-Land

"L'homme sait que le monde n'est pas à l'échelle humaine ; et il voudrait qu'il le fût." André Malraux


Slinkachu est un jeune artiste anglais qui intervient dans la ville à l'échelle macroscopique. À l'aide de figurines d'architecture et d'éléments présents sur le sol, il crée des situations originales. Ainsi une pelure d'orange devient à son échelle une rampe de skateboard, une mouche un monstre à éliminer, un trottoir la façade d'une église anglicane et une ligne de peinture blanche une piste de ski.

Chaque situation est photographiée en plan rapproché et en plan large, c'est la vision de ces deux photos l'une à la suite de l'autre qui interpelle le spectateur. Dans le plan rapproché, on est dans le "contexte", la scène que l'on perçoit à toutes les allures de la réalité, elle offre un "effet de réel" que l'on remet toutefois en doute au bout de quelques secondes d'attention. Le plan large révèle sans équivoque l'artifice, il "décontextualise" et offre un recul qui vient détruire l'effet de réel.

Dernièrement, Slinkachu a fait évoluer son travail et a proposé des installations qui sortaient un peu de son modus operandi, celle intitulé Disaster in Little land par exemple est plus complexe, et est exposée en galerie. Ici, une des photo de l'artiste s'ets détachée du mûr est est venu provoquer une commotion dans un monde qui se joue à nos pieds...




Little People

1 commentaire:

Anonyme a dit…

tout à fait dans le même style : http://www.minimiam.com/fr/gofr.html

simplement au lieu de street art, on parlera de d'art culinaire...