lundi 9 février 2009

La mort en direct d'Assoud le lapin du Hamas...


Il est très compliqué et risqué d'entreprendre une analyse frontale du conflit Israëlo-palestinien. Un des moyens de comprendre les enjeux et l'étendu du conflit qui oppose ces deux peuples est peut-être de prendre une tangente dans l'analyse et s'arrêter, par exemple, sur le rapport qu'entretiennent les forces en présences avec les médias. Comment le conflit est-il traiter dans les médias israéliens et palestinien?

Al-Aqsa TV est une chaîne de télé financée par le Hamas, le « mouvement de résistance islamique » palestinien. Depuis près d’un an, Al-Aqsa diffuse "Tomorrow’s Pioneers" (Les pionniers de demain), une émission pour enfant, présentée par une jeune fille (Saraa Barhoum) et un lapin en peluche qui répond au nom d'ssoud et qui fait office de co-animateur. Le décor coloré nous laisse supposer que nous sommes sur un plateau d'émission pour enfant ordinnaire, pourtant, de nombreux observateurs ont rapporté que les propos tenus par Saraa et Assoud étaient loins de convenir à tous les publics. En effet, le contenu du show est fortement imprégné par l’idéologie du Hamas ce qui en fait plus une emission d'initiation à l'islamisme radical qu'un programme pédagogique. Pour les producteurs de l'émission, Saraa utilise les aventures d'Assoud pour inculquer la loi islamique aux enfants de Palestine, rien de plus normal. Cependant, les thèmes abordés dépassent générallement les simples préceptes de la loi islamique, les propos tenus par Hassoud sont clairement anti-sionistes et anti-occidentaux, ils font, comme de juste, l’éloge de la suprématie de l’islam et un peu de prosélytisme en faveur de la guerre sainte et de ses martyrs.

Pour comprendre les débordements fanatique d'Assoud, il faut revenir à son histoire de vie. Le lapin Assoud (Lion en arabe) fait ainsi son apparition lors d'un épisode au cours duquel son frère, Nahoul, meurt parce qu'il n'a pas pu être soigné à temps. Nahoul avait besoin d'une opération d'urgence, mais sa famille n'a pas pu quitter la bande de Gaza pour l'Egypte à temps,... Bloqués à la frontière, Nahoul est mort en martyre. Assoud, qui vivait en exil au Liban, revient donc auprès de ses parents dans le but de libérer son pays natal. À la fin du premier épisode du Cycle Assoud, ce dernier fait la promesse à un jeune téléspectateur de se "débarrasser" des juifs en les "mangeant"...



Le 2 janvier 2009, quelques heures après le bombardement de la station de télévision Al-Aqsa par Tsahal, on pouvait suivre l'émission "Tomorrow’s Pioneers" en direct du lit d'hopital d'Assoud. En effet, Assoud avait été blessé griévement par un obus israélien. Le martyr du lapin a duré quelques jours pendant lesquels les enfants de Gaza ont reçu tout un sermon sur l'utilité des martyrs et l'importance des sacrifices. Puis Assoud est mort en direct pour mieux appeler les enfants à la vengeance, devant la pauvre Sarah en larme.


La mort d'Assoud



Traduction
Assoud: "L´armée sioniste est une armée de traîtres ; elle tue tout, mais jamais je n´aurais imaginé qu´elle tuerait les enfants de Palestine et bombarderait la station de télévision Al-Aqsa. Comme tu sais, Saraa, la télévision Al-Aqsa a une section spéciale pour enfants. Les enfants vont toujours y jouer et s´amuser. Ils viennent me voir et te voir pour écouter de belles histoires qui leur font du bien.

Mais Saraa, je me suis rendue à la station télévisée Al-Aqsa quand ils ont dit qu´elle serait bombardée. Je ne pouvais pas croire qu´ils le feraient vraiment. J´y suis allé pour rassembler les cadeaux, les livres, les magazines et les histoires qui appartiennent aux enfants de Palestine, aux Pionniers de demain [nom de l´émission pour enfants], afin de les retirer avant le bombardement de la station. Mais Saraa, quand je suis entré – je ne sais pas ce qui est arrivé. Tout ce que je sais est qu´ils m´ont transporté ici, à l´hôpital Shifa et m´y ont laissé, Saraa. Allah soit Loué."

(…)
"Dis-leur qu´Assoud est mort en martyr, Saraa"

"Saraa, ma volonté est que tu demandes à nos enfants bien-aimés de Palestine de ne jamais oublier Jérusalem, Saraa. Tu dois transmettre ce patrimoine à nos chers enfants. Ils ne doivent jamais oublier Jérusalem. Al-Aqsa, les prisonniers ou les réfugiés. Rappelle-leur, Saraa, que nous avons un pays où nous devons retourner, au moyen de la détermination de la résistance et des moudjahidine, au moyen de la fermeté de la connaissance et de la crainte de Dieu. Dis-leur qu´Assoud est mort en héros, en martyr. Dis-leur qu´Assoud est mort en martyr, Saraa."

(…)
"Jaffa, Acres, Haïfa et Tel-Aviv. Nous retournerons à toutes ces villes, si Allah le veut."

"Nous devons enseigner à nos enfants que nous avons un pays auquel nous devons retourner : Jaffa, Acres, Haïfa et Tel-Aviv. Nous retournerons à toutes ces villes, si Allah le veut.
(…)

Saraa, je t´en supplie… Je te confie le patrimoine de la protection de Jérusalem, de la mosquée Al-Aqsa et de la terre bénie de Palestine. Ecoute-moi, Saraa : je suis témoin qu´il n´y a d´autre Dieu qu´Allah et que Mahomet est le messager d´Allah."

Assoud meurt

Saraa : "Assoud… Assoud… Non, Assoud… Ne meurs pas, Assoud…"
(…)

"Nous purifierons la Palestine grâce aux soldats des Pionniers de demain"
"La victoire est proche. Les soldats des Pionniers de demain vont grandir. Si Allah le veut, nous suivrons la même voie, la voie des érudits, la voie des écrivains, la voie des instruits et des intellectuels. Ô Palestine, nous libérerons ton sol, à la grâce d´Allah. Nous le libérerons de la souillure des sionistes. Nous le purifierons au moyen des soldats des Pionniers de demain."

1 commentaire:

Anonyme a dit…

in-cro-yable ...