mardi 27 janvier 2009

Un journal de merde

Dans la Presse ce matin, on pouvait lire dans un article consacré au conflit de travail au Journal De Montréal cette déclaration belliqueuse du président du Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal (CSN), Raynald Leblanc:
«On a l'intention de faire une guerre. Nous allons rencontrer les annonceurs du Journal pour leur dire qu'ils annoncent dans un média de piètre qualité. Nous allons demander autant aux annonceurs qu'aux lecteurs de ne plus acheter de publicités et de petites annonces. Le Journal (produit depuis le déclenchement du lock-out) n'est plus fait par des professionnels. C'est un journal de merde!».

On se demande combien de personnes ont du penser que Le Journal de Montréal étant déjà un très mauvais papier, voir un tabloïd, la version écrite par les casseurs de grève devait vraiment être plus que navrante.

1 commentaire:

Clara Bonnes a dit…

http://www.ruefrontenac.com/
Le site des employés en lock-out du Journal de Montréal :
+ de contenu, + beau
- de pub, - d'inattendu
à croire que j'ai la nostalgie du quétaine