mercredi 3 décembre 2008

S'éduquer au socialisme et au capitalisme


Le socialisme désigne un système d'organisation sociale basé sur la propriété collective (ou propriété sociale) des moyens de production, par opposition au capitalisme. Wikipedia

Si l'on en croit les spécialistes de l'économie, les nouvelles sont mauvaises, de nouveaux indicateurs désastreux, en Europe et aux États-Unis, ont rappelé une fois de plus que la crise financière était en train de plomber toute l'économie. La crise financière a des effets qu'on n'aurait jamais pu imaginer chez nos amis du sud. Imaginez que le mot "Socialisme" connait depuis quelques temps un regain d'intérêt spectaculaire au point de se classer au troisième rang des termes les plus consultés sur internet par les américains. L'outil Google Trends nous permet aussi de constater que depuis le dernier quart de 2008, le mot est de plus en plus répertorié sur les sites américains.


Pour les sociologues, les américains cherchent des réponses à leurs problèmes (qui sont devenus les notres), ils veulent savoir pourquoi certains pays comme la France revendiquent avec plus ou moins de fierté ce mot qui a disparu de l'espace public aux États-unis au tournant de la seconde guerre mondiale. Le terme socialisme a aussi été employé dans un article à succès du Time US intitulé "How we became the United States of France". L'article rappelle que pour sortir les bourses mondiales de la crise des subprimes, la banque Fédérale américaine a racheté les prêts hypothécaire encombrant et nationalisé plusieurs grandes institutions financières, une nationalisation en bonne et due forme du système financier qui a rappelé les nationalisations des institutions financières françaises sous le président François Mitterand au début des années 80 (même si ces dernières ont été faites pour d'autres motifs).

This is the state of our great republic: We've nationalized the financial system, taking control from Wall Street bankers we no longer trust. We're about to quasi-nationalize the Detroit auto companies via massive loans because they're a source of American pride, and too many jobs — and votes — are at stake. (...) Put it all together, and the America that emerges is a cartoonish version of the country most despised by red-meat red-state patriots: France. Only with worse food.
We're now no different from any of those Western European semi-socialist welfare states that we love to deride.



L'école qui éduque au capitalisme

Le capitalisme est un système économique et social basé sur la propriété privée des moyens de production.


En Coreé du Nord, il existe une école qui éduque et prépare les déserteurs Nord-coréens pour la vie dans un monde capitaliste. Au programme: utilisation d'internet, sélection des programmes télé, utilisation d'une carte de crédit et d'un téléphone cellulaire.

C'est vrai que le saut culturel entre les deux mondes et les deux systèmes d'éducation doit être bouleversant. On se rappelle qu'au nord, la scolarité consiste principalement à apprendre la doxa du régime communiste et à s'entrainer en vue de cérémonies pour l'anniversaire du despote Kim Jong-il. Une grosse chape d'idéologie lourdingue (pléonasme). La Hangyoreh Junior and Senior High School n'ets toutefois pas une école ordinaire, c'est avant tout un lieux de transition, les élevés y restent entre 6 mois et deux ans avant de rejoindre le système d'éducation normal.

Cette école prépare ainsi les exilés à une vraie vie pleines de gadgets, de dettes et d'hypothèques qu'ils ne pourront peut-être jamais rembourser. Bienvenue dans l'âge adulte.


L'article du Mail Gardian.

L'article du Taïwan News.

How we became the United States of France

Aucun commentaire: