mercredi 24 septembre 2008

Mégalomanie: trop n'est jamais assez




1- Reproduction de la légendaire tour de Babel par Johann Georg Schmidt au 18e siècle. La tour, construite par des homme cherchant à rejoindre Dieu au paradis symbolise la folie des grandeurs humaines, elle sera détruite par le courroux divin qui dispersera les hommes aux quatre coins de la terre avec des langues propres.
1 Toute la terre avait une même langue et les mêmes mots. 2 Partis de l'est, les humains trouvèrent une vallée dans la région de Shinéar, et ils s'y installèrent. 3 Ils se dirent l'un à l'autre: "Allons ! Fabriquons des briques, et flambons-les à la flamme !*" (La brique leur servit de pierre, et le bitume, de mortier). 4 Puis ils dirent : "Allons ! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet atteindra les cieux, et faisons-nous un nom fameux, de peur que nous ne soyons dispersés par toute la terre." 5 Alors Jéhovah descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les humains. 6 Puis Jéhovah déclara : "Voici un peuple unique et une langue unique, et c'est là sa première réalisation ! Dès lors, rien ne l'empêchera de réaliser tous ses projets (les plus fous)! 7 Allons ! Descendons, et confondons là leur langage, afin qu'ils ne se comprennent plus les uns les autres." 8 Et Jéhovah les dispersa depuis cet endroit, par toute la terre, si bien qu'ils cessèrent de bâtir la ville. 9 C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel (Confusion), car c'est là que Jéhovah confondit la langue de toute la terre, et c'est de là que Jéhovah dispersa les humains par toute la terre.

2- La tour Burj Dubai en construction en 2008. Elle représente la lutte que se mène les constructeurs de tour et certaines villes pour avoir l'édifice le plus haut. Dans les plans initiaux la tour devait s'élever à une altitude de 560 mètres, cependant l'annonce de projets concurents plus imposants à poussé les entrepreneurs à la surenchère. Ces derniers n'ont cependant pas dévoilé la taille finale de l'ouvrage par peur des projets rivaux. On sait cependant qu'elle fera plus de 800 mètres de haut.


A lire:
Megalomania, too much is never enough
de Philippe Tretiack

Aucun commentaire: