vendredi 11 mai 2007

Transam en concert



Mardi 1er mai, Trans Am étaient à la Sala Rossa à Montréal pour nous présenter entre autre Sex change, leur 8e opus attendu depuis 3 ans, soit depuis la sortie de « Liberation » en 2004.
Après quelques mesures, on comprend très vite que Trans am ne sont pas vraiment des bêtes de scène, on s’en fou un peu, ce n’est pas là leur credo. Leur musique se veut plutôt hypnotisante entre le math rock, le prog-rock instrumental de Tortoise, la pop synthétique à la M83 (Tesco v Sainsbury's) et une rythmique krautrock.

Rien à jeter sur l’album Sex change ni dans ce concert qui en était une présentation fidèle. Présentation certes, mais présentation impeccable, parfois envoûtante notamment avec les pièces « firsts words », puis quasiment dansante avec la pièce « Climbing Up the Ladder (Parts III and IV) » qu’on aurait presque rapproché d’un morceau tribal de !!!. Le concert fini, on achète l’album et on rentre chez soi l’écouter, chose qui nous arrive une fois sur 30 concerts.

En première partie, nous aurions du avoir zombie, mais le groupe ayant été refusé à la frontière, les organisateurs du spectacle ont fait appel aux services de Six-too, rappeur technicien virtuose du modulateur analogique proche parent de Buck 65. Un intelligent dans le hip-hop, ça fait pas de mal. Sur qu’il ne passera jamais à Music Plus, c’est peut être mieux comme ça.

Six-too était suivit de Psychic Paramount de new york. Groupe prog & psyché rock tout de même plus proche du très bon Boris que du légendaire Acid Mother temple. Un super mix entre une guitare lancinante animée par Drew St. Ivany, (un peu omniprésent toutefois), une percussion très énergique et une basse qui me faisait parfois penser à un groupe qui m’avait beaucoup impressionné en show il y a de cela quelques années : 90 days men de chicago. Les deux bands cultivent en effet en commun une approche très « profonde » et atmosphérique de la musique.

Aucun commentaire: